Voyage à Venise

Dans le cadre du voyage culturel porteur du projet « Developpement durable dans la Vénétie », les élèves de première ES2 et première italiens sont actuellement à Venise


Mardi 26 mars 2019


Notre première journée ensoleillée à Venise.
Les élèves ont pu découvrir le Vaporetto  (notre ligne  10 sur l’eau), la Basilique San Marco, le palais des Doges ( bien attentifs aux commentaires et explications de Mme Fourtané,), arpenter les ruelles Vénitiennes et bien sur  déguster LA pizza italienne.. Le soleil et la bonne humeur étaient au rendez-vous.

Mercredi  27 mars 2019

Encore une journée ensoleillée à Venise. Nous avons suivi les traces de La Callas au somptueux théâtre de la Fenice. Une chasse au Trésor dans les ruelles sinueuses de la Sérenissime a fait découvrir aux élèves quelques anecdotes et leur a permis d’entrer en contact avec les Vénitiens. Jeux collectifs et veillée sur la plage ont clôturé notre belle journée.

Jeudi  28 mars 2019

Avec notre guide, on se dirige vers le Puntomosé. En effet, notre matinée est consacrée la découverte du Projet MOSE (MOdulo Sperimentale Elettromeccanico, « module expérimental électromécanique »).
Ce projet pharaonique et unique dans son genre devrait protéger la ville de l’acqua alta, cette soudaine montée des eaux aux conséquences dévastatrices.  Il prévoit 80 vannes mobiles escamotables qui font chacune 20 m de largeur sur 30 m de longueurCes vannes permettront également d’avoir un système de drainage pour renforcer les canaux de la cité, de lutter contre l’érosion et de protéger 46 km de plage. Cet ouvrage permettrait d’isoler la lagune de Venise de la mer Adriatique durant les phénomènes de hautes marées.  Ce projet n’a donc pas pour but de sauver Venise, il a pour but de sauver toute la lagune. Nous avons pu également découvrir d’autres interventions complémentaires comme la consolidation du littoral, la surélévation des rives et des pavages et la requalification environnementale de la lagune.
Après une pause déjeuner, on a  passé l’après-midi au musée d’histoire naturelle où on a pu découvrir des collections botaniques très anciennes, des herbiers dont, le fait est important et assez rare, un herbier mycologique présentant des milliers de spécimens de champignons. La faune est également présente, par de multiples vitrines de papillons, de coquillage, de squelettes, etc.
Nous avons pu découvrir aussi une partie consacrée aux sciences de la terre, minéraux, pierres semi-précieuses et fossiles. Un énorme saurien, un crocodile fossile aux dimensions impressionnantes, est formidablement mis en valeur. Parmi les points attractifs, on peut aussi citer un aquarium des poissons de la lagune et notamment, une reconstitution des Tegnùe, des fonds marins de la lagune, dignes des eaux tropicales.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée